Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse

Nous avons écrit aux cinq candidats dont les sondages montrent qu’ils peuvent devenir président de la République pour leur demander leur avis sur la résidence alternée (voir notre billet du 8 mars 2017). Nous leur avons posé trois questions précises qui permettraient de mettre la loi française au niveau de celle de la Belgique, voire de faire les améliorations auxquelles les belges réfléchissent (voir notre billet du 26 octobre 2016). Nous précisions que la résidence alternée commençait pour le CIRA/ICSP à 5 jours par quinzaine de manière à ce que les enfants puissent construire ou renforcer des relations avec leurs deux parents (voir notre billet du 16 novembre 2016). Nous étions donc dans le cadre minimum et modéré de ce que visent les personnes qui réfléchissent au devenir des enfants et à l’équilibre des parents après séparation (voir notre billet du 17 février 2016).

Pour le moment et malgré plusieurs relances, seul Benoît Hamon a répondu, hier soir. Continuer la lecture de « Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse »

Le CIRA en Suisse, avec les associations de coparentalité

Samedi dernier à Lausanne se tenait l’assemblée annuelle du mouvement de la condition paternelle Vaud. Un débat a rassemblé des chercheurs, des juges, des psychologues et l’association suisse pour la coparentalité. Dans la salle 90 personnes environ, hommes et femmes, ont débattu ou fait part de leurs difficultés.

Parmi les intervenants, on comptait les deux vice-présidents du CIRA/ICSP : Chantal Clot-Grangeat représente les professionnels et Oliver Hunziker, la société civile.

La première est psychologue, thérapeute, docteure en psychologie. Le second est président de l’association suisse pour la coparentalité (GeCoBi).

Une intéressante soirée dont voici les premiers points forts. Continuer la lecture de « Le CIRA en Suisse, avec les associations de coparentalité »

Un trou dans les programmes politiques des prochaines élections

Cela n’aura échappé à personne, nous sommes entrés en campagne électorale pour les présidentielles et les législatives qui vont suivre. Les candidats peaufinent leurs programmes ou commencent à les publier en partie.

A ce que nous sachions, aucun programme n’a pris la mesure de l’immense problème créé par la résidence des enfants après divorce ou séparation de leurs parents. Or, c’est un problème grave qui touche des centaines de milliers de nos concitoyens (voir notre billet du 8 février 2017). Continuer la lecture de « Un trou dans les programmes politiques des prochaines élections »

Nouvelle année scolaire : des tunnels de plus pour les enfants

Après la coupure du mois d’août, nous reprenons la parution hebdomadaire de notre blog. Merci pour les messages de soutien que vous nous avez envoyés.

franceDans ce blog, notre objectif premier est le maintien et l’amélioration du bienêtre de l’enfant dans les situations de divorce et de séparation. Soyons clairs, les choses commencent mal et s’annoncent difficiles sur le plan des alternances pour les enfants qui ne voient leur père, ou leur mère, que deux jours toutes les deux semaines. Et ils sont nombreux ! Continuer la lecture de « Nouvelle année scolaire : des tunnels de plus pour les enfants »

Le blog est en deuil

Le blog est en deuil.

P_choucas_1Notre beau-frère si proche est décédé cette semaine. C’était un magnifique passeur et dynamiseur de la culture pastorale. Comme bien des gens de l’Alpe il avait le goût de la rencontre, le sens d’apprendre des autres venus d’ailleurs. Il dépassait les préjugés pour faire se rencontrer les cultures et permettre à toutes et tous, quelle que soit sa langue ou sa culture, de vivre mieux sa vie d’ici.

Son conjoint reste seul. Ils ont traversé une bonne partie du siècle dernier dans une société qui les réprimait à cause de leur orientation sexuelle. Ils ont connu heureusement les évolutions qui leur ont finalement permis de bénéficier du mariage pour tous.

Nous faisons le vœu que ce parcours puisse aider les acteurs des affaires familiales à prendre des décisions qui privilégient la vie des enfants, des hommes et des femmes d’aujourd’hui sans tenir compte des préjugés forgés par la politique, la culture et les religions.

Les mères ne sont pas destinées à garder seules leurs enfants, les pères ne peuvent pas se contenter d’un week-end sur deux, les enfants ne peuvent pas se débrouiller sans liens forts avec leurs deux parents, même s’ils vivent séparés. Les familles se composent et se recomposent, se font avec des parents de sexes différents ou non, mais les liens d’attachement sont les mêmes.

Réduire le temps de travail pour plus d’égalité femmes-hommes

Le quotidien en ligne Médiapart diffuse un rapport inédit de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), d’autres journaux reprennent cette information. Ce rapport concerne l’emploi et la réduction du temps de travail. Si elle est bien menée, disent ces inspecteurs, la réduction du temps de travail peut améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour notre part, nous stemps travailommes persuadés que la résidence alternée progressera avec celle de l’égalité au travail entre les pères et les mères. C’est ce que nous avons expliqué à la suite de l’article de la revue Alternatives Économiques à propos de la Suède, dans notre billet du 20 avril 2016. Les propositions des inspecteurs de l’IGAS qui ont rédigé ce rapport vont dans ce sens. Continuer la lecture de « Réduire le temps de travail pour plus d’égalité femmes-hommes »

Être père, aujourd’hui : ça bouscule !

Nous poursuivons le billet de la semaine dernière à propos du Téléphone Sonne de France Inter avec comme invité Serge Hefez, psychiatre, psychanalyste et responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, à l’occasion de l’enquête « Être père aujourd’hui » conduite par l’UNAF.

Une auditricepapapoule, qui se moque gentiment de l’émission dans laquelle il n’y a pas de femmes pour parler de la maternité, témoigne que les mères sont toujours sollicitées comme responsables des enfants. Selon elle, la médecine, l’école, tout le monde s’adresse toujours d’abord à la mère lorsque l’enfant à un souci. Elle trouve que la mère est souvent rappelée à l’ordre, surtout quand elle débute dans son rôle de mère. C’est toujours sur la mère que cela retombe quand le bébé pleure dans le bus, quand il est en retard à la crèche, quand il y a un problème à l’école. Pour elle, le père est toujours félicité dès qu’il s’occupe un tant soit peu de ses enfants. Du coup, elle aimerait bien être père de temps en temps, pour bénéficier un peu de ces avantages. Continuer la lecture de « Être père, aujourd’hui : ça bouscule ! »

Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile !

A l’occasion de l’enquête « Etre père aujourd’hui » conduite par l’UNAF, France Inter a invité Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et Michel Fize, sociologue, à l’occasion du Téléphone Sonne. Le thème de l’émission était : « Les nouveaux pères, ou pères modernes sont de plus en plus sur un pied d’égalité avec la mère. Partage des tâches, de l’autorité et de l’affection. Nouvelle norme, ou mode ? »

chantierLes propos du journaliste, les réponses des invités, les témoignages et les réactions des auditeurs et des auditrices, montrent que la question de l’équilibre entre père et mère dans le couple est toujours un chantier. Et un chantier en plein mouvement !

Continuer la lecture de « Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile ! »

Où en sont les jeunes adultes ayant vécu en résidence alternée ?

Nous poursuivons le billet de la semaine dernière. L’équipe de Fabricius a testé 72 étudiants de licence dont les parents avaient divorcé quand ils avaient moins de 3 ans. Les résultats montrent que la relation à la mère n’est pas atteinte pour les étudiants qui ont passé de nombreuses nuitées avec leur père quand ils avaient moins de 3 ans. En revanche, la relation au père est détériorée pour les jeunes adultes quand ils n’ont pas eu l’occasion de passer de nombreuses nuitées avec leur père lorsqu’ils étaient jeunes enfants. Continuer la lecture de « Où en sont les jeunes adultes ayant vécu en résidence alternée ? »

Alternatives Economiques : qui doit garder les enfants ?

Le magazine Alternatives Economiques de ce mois d’avril s’intéresse au mode de garde des enfants : crèche, école, nounou ou famille ? L’article de Xavier Molénat montre qu’il y a tout intérêt à investir dans la petite enfance car cette politique est porteuse de bénéfices éducatifs, sociaux et aussi économiques.

La garde des enfants majoritairement dévolue aux mères

Le mode de garde des enfants est toujours une question préoccupante pour les parents mais elle l’est aussi pour les pouvoirs publics, en France comme en Europe et dans le reste du monde.

family-40370__180La tradition conduit à confier majoritairement cette garde aux mères mais cela les pénalise dans leur développement professionnel. En prenant de longs congés parentaux, elles sont écartées des postes à responsabilité et même du marché du travail pour celles qui sont le moins qualifiées. Elles dépendent alors largement des revenus sociaux et leur risque de pauvreté augmente. En cas de divorce, comme ces femmes conservent souvent la résidence des enfants, ces faibles revenus impactent le bienêtre des enfants, note Xavier Molénat. Continuer la lecture de « Alternatives Economiques : qui doit garder les enfants ? »

Réussir la résidence alternée du côté des parents

Des magazines féminins proposent des conseils aux mères qui s’installent dans la résidence alternée et ne voient donc leurs enfants qu’une semaine sur deux. Dans la perspective de ce blog qui soutient l’équilibre entre les femmes et les hommes, nous essayons de reprendre ces conseils pour les deux genres. Il reste que les pères qui ne vivent pas cette situation d’alternance avec leurs enfants sont trop nombreux. Continuer la lecture de « Réussir la résidence alternée du côté des parents »

L’enfant bénéficie d’un attachement à ses deux parents

mere-enfant-2La théorie de l’attachement prioritaire à la mère est très souvent évoquée pour justifier, qu’en cas de désaccord sur la résidence, ce soit la mère qui prenne en charge les enfants, tous les jours sauf deux week-ends par mois. Mais d’où vient cette théorie qui provoque de tels déséquilibres dans la coparentalité ? Continuer la lecture de « L’enfant bénéficie d’un attachement à ses deux parents »

Le conflit des parents doit-il décider de la résidence des enfants ?

La dernière conférence du CIRA/ICSP a rassemblé de nombreux délégués du monde entier, dont des journalistes de l’excellente revue belge Filiatio. Cette revue a publié un dossier à propos du conseil international de la résidence alternée qui rassemble, à part égale, des chercheurs, des professionnels et des acteurs de la société civile et dont les instances sont paritaires.

CIRA

L’un des articles fait le point sur la question du rôle du conflit parental dans la mise en place du mode de résidence des enfants. L’article rapporte un entretien avec Chantal Clot-Grangeat, psychothérapeute, docteur en psychologie et vice-présidente du CIRA/ICSP en tant que professionnelle. La revue de 33 articles de recherche qu’elle a réalisée lui permet d’affirmer que l’on ne peut pas statuer sur l’incompatibilité entre résidence alternée et conflit des parents.
Continuer la lecture de « Le conflit des parents doit-il décider de la résidence des enfants ? »

Au Luxembourg, pour la justice sociale et l’égalité entre les femmes et les hommes

L’association SOS Parents Luxembourg rassemble des parents, hommes et femmes, décidés à rendre publique les injustices et à revendiquer leurs droits après un divorce ou une séparation. Un de leur principal objectif est de maintenir le lien parental, particulièrement menacé par la non représentation d’enfants.

SOSParents-LGCrée en 2014, l’association « a pour objet social le soutien à la parentalité et à la famille au sens large, l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de la famille et dans la société à travers toutes activités d’éducation, d’accompagnement, de plaidoyer, de communication et de recherche. »

Continuer la lecture de « Au Luxembourg, pour la justice sociale et l’égalité entre les femmes et les hommes »

Après la séparation, les enfants restent à la maison ou pas ?

Dans un précédent post, nous avons parlé de la chambre des enfants chez chacun de leurs parents après la séparation. Cette chambre est active ou en veille, selon les semaines ou selon les week-ends, mais elle est toujours vivante, jamais utilisée comme débarras, rarement fermée. Et si au lieu de faire se déplacer les enfants d’une maison à l’autre, c’était les parents qui changeaient de résidence ? Cette idée qui peut paraitre saugrenue est reprise par la commission des parlementaires du conseil européen, en commentaire du rapport sur l’égalité et la coresponsabilité parentale dont nous avons déjà parlé. Et si c’était une bonne idée ? Continuer la lecture de « Après la séparation, les enfants restent à la maison ou pas ? »