Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #7 résumé de la série

Cet été, nous avons visité des mots qui sont utilisés quand on parle de la vie des enfants après séparation de leurs parents.

En plusieurs étapes, nous avons exploré « familles monoparentales », « parent solo », « droit de visite et d’hébergement » et « actes usuels. »

Ces mots ne sont pas anodins. Ils déclenchent des manières de penser et d’agir. Ils soutiennent les idées nouvelles ou ils les bloquent.

Voici le détail du voyage de l’été. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #7 résumé de la série »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #6 actes usuels

Dernier billet de notre série estivale des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Aujourd’hui, nous explorons l’expression « actes usuels. » Notre guide sera le livre de nos collègues du Centre de Droit Privé Fondamental de Strasbourg, dont l’université parraine la conférence CIRA/ICSP 2018.

Si ce n’est déjà fait, pensez à vous inscrire à cette conférence en suivant le lien ici. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #6 actes usuels »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #5 condamner

Cet été nous proposons une série des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents. Nous sommes allés voir du côté de « famille monoparentale ». Nous avons aussi exploré « droit de visite et d’hébergement ».

Cette semaine nous proposons de visiter le mot « condamné » que les parents trouvent souvent écrit sur la décision de justice quand ils se sont séparés et qu’ils ont fait appel au juge des affaires familiales.

Nous avons signalé la semaine dernière comment pouvait paraître humiliant, pour un parent, souvent le père, de passer du statut de parent à celui de simple bénéficiaire d’un « droit de visite et d’hébergement » de ses propres enfants.

Le même genre d’humiliation peut être ressentie lorsque ce même parent se voit « condamné » à verser une contribution à l’entretien et à l’éducation de ces mêmes enfants. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #5 condamner »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous proposons une expression qui définit le mode de vie de la majorité des enfants après séparation des parents : « droit de visite et d’hébergement ».

Dans ce premier billet, nous nous intéressons au dvh dit « classique ». Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #1 familles monoparentales

Nous proposons une série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents. Les mots ne sont jamais ni neufs ni neutres. Souvent tirés du passé, ils encadrent la manière de penser le présent et l’avenir.

A propos des conséquences de la séparation parentale sur la vie des enfants, beaucoup de mots anciens freinent l’émergence des idées neuves adaptées à notre temps. Nous allons en décortiquer quelques-uns.

Cette semaine nous proposons : « famille monoparentale » Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #1 familles monoparentales »

Réduire les 80% d’accord parentaux qui souvent oublient le bienêtre des enfants

Au 1er juillet, la vitesse maximale autorisée sur les routes est passée à 80 km/h. Cette décision largement impopulaire est prise pour sauver des vies.

Depuis 2012, il est dit que 80% des parents sont d’accord, la plupart du temps pour faire vivre leurs enfants chez un seul parent après rupture de leur couple. On sait que vivre en foyer monoparental est un désavantage pour les enfants et un risque pour leur santé.

Qu’attend-on pour changer la loi de 2002 afin de respecter et de favoriser le droit de l’enfant à entretenir des relations suivies et régulières avec ses deux parents ? Continuer la lecture de « Réduire les 80% d’accord parentaux qui souvent oublient le bienêtre des enfants »

En Suisse, une brochure d’information sur la coparentalité après divorce

L’Association suisse pour la coparentalité vient de diffuser une brochure d’information aux parents et aux professionnels pour développer la coparentalité et la résidence alternée, en cas de séparation. Nous avions déjà rencontré cette association lors d’une intervention à Lausanne.

Cette brochure, téléchargeable ici, a pour but de répondre aux questions des parents, des proches, des professionnels du secteur et des personnes intéressées concernant la vie des enfants en résidence alternée.

Elle fournit un utile résumé des dernières recherches sur les modes de résidence des enfants après séparation des parents.

Elle présente aussi les avantages et les inconvénients pour les parents, elle fournit des conseils pour la mise en pratique au quotidien et explique pourquoi la résidence alternée implique également des avantages significatifs pour les mères.

Voici quelques extraits. Continuer la lecture de « En Suisse, une brochure d’information sur la coparentalité après divorce »

Les conclusions de la conférence ICSP Boston 2017 publiées dans une revue scientifique internationale

La revue Journal of Divorce & Remarriage  publie un numéro spécial consacré aux récentes recherches sur la résidence alternée. Ce journal regroupe les articles des 12 experts qui sont intervenus lors de la 3ème Conférence Internationale sur la Résidence Alternée, à Boston en mai 2017.

Le CIRA/ICSP organisait cette conférence en partenariat avec L’Organisation Parentale Nationale des USA (NPO). Cette publication est une reconnaissance de la valeur scientifique de nos travaux. Cette publication représente aussi une belle avancée pour améliorer les conditions de vie des enfants dont les parents se sont séparés.

La question explorée par ce numéro spécial est : est-ce que les enfants ont avantage à vivre surtout avec un seul parent ou plutôt en résidence alternée, sans que l’un des parents soit non-résident ?

Linda Nielsen, Professeure de psychologie au département Education d’une université américaine, propose une intéressante préface, en libre accès. Elle fait d’abord le point sur la définition de la résidence alternée. Puis elle remet les adultes, parents ou professionnels, devant leurs responsabilités vis-à-vis des enfants. Continuer la lecture de « Les conclusions de la conférence ICSP Boston 2017 publiées dans une revue scientifique internationale »

Pour supprimer les tunnels de 3 semaines, éviter un week-end sur deux strict

Nous avons reçu plusieurs réactions à notre dernier billet à propos des tunnels de 3 semaines dans lesquels sont régulièrement plongés les enfants, sans voir leur parent non-résident, souvent le père. Les solutions pour les supprimer semblent très difficiles à trouver.

Rappelons que l’arrangement dit « classique » qui fait que l’enfant rencontre le parent non-résident un week-end sur deux est, dans la réalité de la vie de l’enfant, une alternance 12 jours – 2 jours. Selon la manière dont est rédigé l’accord entre les parents et la décision du juge, cette alternance, en se combinant avec les vacances scolaires, peut créer des périodes de 3 semaines sans aucune rencontre avec le parent qui a le droit de visite et d’hébergement.

Que faire dans ce cas pour les éviter ? Les solutions qui apparaissent, en lisant les retours qui nous ont été faits, ne sont jamais totalement satisfaisantes. Continuer la lecture de « Pour supprimer les tunnels de 3 semaines, éviter un week-end sur deux strict »

Rôle du père dans la sécurité affective des enfants

La semaine dernière nous avons présenté les travaux de l’équipe de recherche de William Fabricius concernant la sécurité affective des enfants et adolescents. Ce billet détaille la suite de l’enquête et ses résultats.

Les résultats montrent que la qualité de la relation des deux parents entre eux et celle de la relation de l’enfant au père jouent un rôle important. Ces résultats bousculent les études précédentes qui se sont centrées sur le conflit parental ou les relations de l’enfant à la mère. Continuer la lecture de « Rôle du père dans la sécurité affective des enfants »

Qu’est-ce qui compte pour la sécurité affective des adolescents ?

Nous continuons à nous intéresser au rôle de chacun des parents dans le bienêtre et le développement des enfants et adolescents. L’équipe de recherche de William Fabricius a conduit une étude auprès de 392 familles sur cette question.

Une première génération de recherches s’était intéressé au conflit parental comme seule explication du bienêtre des enfants.

Les recherches suivantes ont montré que les effets du conflit sont médiés, modifiés, par d’autres facteurs, comme l’attitude du père, par exemple.

De plus, de nombreuses études montrent que la notion même de conflit est mal définie, car les recherches anciennes confondent désaccord, dispute et violence.

La recherche de Fabricius et son équipe prend en compte les défauts des études précédentes et va au-delà. Continuer la lecture de « Qu’est-ce qui compte pour la sécurité affective des adolescents ? »

Proposition de loi sur la résidence alternée aux Etats-Unis

Aux États-Unis, le Maryland est en train d’étudier une proposition de loi qui fixerait la résidence alternée comme première option discutée par les juges avec les parents. Le débat semble aussi animé qu’en France, avec des arguments proches.

En Arizona, la loi fixe la résidence alternée comme première option depuis 2013.

Le chercheur William Fabricius a été chargé d’évaluer les effets de cette loi. Il propose ses premières conclusions dans un article grand public. La publication scientifique est disponible dans Journal of Divorce and Remarriage.

Voici comment il encourage le gouvernement du Maryland à rejoindre celui d’Arizona. Continuer la lecture de « Proposition de loi sur la résidence alternée aux Etats-Unis »

Des plans de coparentalité dans l’intérêt de l’enfant

La préparation de la conférence internationale ICSP de Strasbourg nous occupe très largement. Les contacts avec les possibles conférenciers et conférencières sont intéressants et prennent une belle part de notre temps.

Cette semaine, nous vous invitons à vous documenter à propos des plans parentaux. Voici juste quelques idées pour vous lancer. Il y a de fortes chances pour que nous en reparlions à Strasbourg ! Continuer la lecture de « Des plans de coparentalité dans l’intérêt de l’enfant »

2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents

En ce début d’année, nous souhaitons une excellente année à tous les lecteurs et lectrices de notre blog. Vous êtes toujours plus nombreux et nombreuses à nous lire et à nous faire lire en transférant nos billets sur les réseaux sociaux. Continuons en 2018 !

L’année 2017 a été bien chargée, pour le blog comme pour l’actualité de la résidence alternée.

Faisons un petit florilège de 2017 et une incursion en 2018 !

Continuer la lecture de « 2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents »

Les droits de l’enfant au centre des questions de résidence

Lors de son intervention au CESE à propos des conséquences sur les enfants de la séparation des parents, la Défenseure des enfants, madame Geneviève Avenard, a mentionné plusieurs études et rapports produits par cette institution depuis 2008.

DdE_2008.JPGNous avons repris le rapport de 2008 portant sur l’enfant au cœur des séparations parentales conflictuelles. Certains passages sont dépassés, notamment du fait de l’avancée des recherches sur la résidence alternée, mais d’autres restent très actuels, notamment en ce qui concerne la coparentalité et les relations de l’enfant à ses deux parents. Continuer la lecture de « Les droits de l’enfant au centre des questions de résidence »