Troisième Conférence Internationale sur la Résidence Alternée : Boston 2017

L’Organisation Nationale des Parents (NPO-USA) et le Conseil International sur la Résidence Alternée (CIRA/ICSP) ont le plaisir de vous annoncer l’organisation conjointe de la Conférence Internationale sur la Résidence Alternée, qui se tiendra du 29 au 31 mai 2017, à Boston (Massachusetts, USA). Le thème de la conférence est :

Recherches sur la résidence alternée : Un tournant dans la compréhension du meilleur intérêt de l’enfant ?

Les spécialistes twohomes.orgdu champ de la résidence alternée – comprenant les scientifiques et les professionnels de la famille – sont invités à présenter leurs résultats de recherche ou leurs expériences pratiques lors de cette conférence internationale et interdisciplinaire. Continuer la lecture de « Troisième Conférence Internationale sur la Résidence Alternée : Boston 2017 »

CIRA au Conseil de l’Europe : la santé physique et la résidence alternée

Les membres du CIRA/ICSP ont rencontré les parlementaires du conseil de l’Europe et tout particulièrement la députée du Luxembourg, Françoise Hetto-Gaasch.

Nous avons présenté leCIRA_APCE_20160622_3 CIRA, le conseil sur la résidence alternée, qui rassemble des scientifiques, des professionnels et des acteurs de la société civile à parts équivalentes avec une répartition égalitaire des genres des membres du bureau dirigeant. Nous avons aussi donné les conclusions des derniers colloques que l’on peut trouver sur le site du CIRA.

Les points essentiels étaient la présentation des résultats des recherches récentes. Ce sont ces points qui ont marqué les députés présents. Continuer la lecture de « CIRA au Conseil de l’Europe : la santé physique et la résidence alternée »

Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ?

La revue Sciences Humaines de ce mois de mai 2016 produit un intéressant dossier pour comprendre ce qu’on appelle l’aliénation parentale : des parents se séparent et se déchirent, un enfant est manipulé par l’un de ses parents et finit par rejeter l’autre parent. L’article de Marc Olano donne des exemples de cette manipulation qui conduit au rejet, que l’on appelle aliénation pour dire qu’il y a rupture de lien, que l’autre devient un étranger (un alien).

Selon le journaliste, l’aliénation parentale est un phénomène en augmentation pour deux raisons. D’abord, du fait que nos sociétés produisent des comportements narcissiques : priorité à l’image que l’on donne aux autres dans l’instant plutôt qu’aux relations authentiques dans la durée. Ensuite, l’équilibre des rôles entre les femmes et les hommes dans la famille a changé. Continuer la lecture de « Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ? »

Vivre à égalité avec son père et sa mère soutient les relations aux deux parents

Nous avons repéré sur le net une intéressante communication de William Fabricius dans un colloque au Texas pour l’association des tribunaux familiaux (AFCC) [le lien vers cette ancienne communication n’existe plus mais elle est devenue un article de revue scientifique dont nous parlons dans notre billet du 18 janvier 2017]. A partir de recherches statistiques sur de grands échantillons et qui suivent les enfants sur plusieurs années, le chercheur américain montre qu’il est bénéfique d’augmenter le temps passé avec les deux parents pour les très jeunes enfants, même en cas de haut conflit. Ce temps régulier et fréquent passé avec les deux parents les protège à long terme contre la détérioration du lien à leur deux parents, le père et la mère, et contre les méfaits du conflit des parents. Continuer la lecture de « Vivre à égalité avec son père et sa mère soutient les relations aux deux parents »

Réussir la résidence alternée du côté des parents

Des magazines féminins proposent des conseils aux mères qui s’installent dans la résidence alternée et ne voient donc leurs enfants qu’une semaine sur deux. Dans la perspective de ce blog qui soutient l’équilibre entre les femmes et les hommes, nous essayons de reprendre ces conseils pour les deux genres. Il reste que les pères qui ne vivent pas cette situation d’alternance avec leurs enfants sont trop nombreux. Continuer la lecture de « Réussir la résidence alternée du côté des parents »

L’enfant bénéficie d’un attachement à ses deux parents

mere-enfant-2La théorie de l’attachement prioritaire à la mère est très souvent évoquée pour justifier, qu’en cas de désaccord sur la résidence, ce soit la mère qui prenne en charge les enfants, tous les jours sauf deux week-ends par mois. Mais d’où vient cette théorie qui provoque de tels déséquilibres dans la coparentalité ? Continuer la lecture de « L’enfant bénéficie d’un attachement à ses deux parents »

Chambre des enfants : active ou en veille, toujours en vie

Que devient la chambre des enfants en résidence alternée ? Quand les parents vivent ensemble, les enfants sont amenés à partir un jour ou l’autre, donc ils ont leur chambre dans une sorte d’intermittence longue, les parents étant les permanents. Quand les parents vivent séparés, la fréquence de cette intermittence est élevée : une semaine sur deux, un week-end sur deux, la moitié des vacances. Que devient cet espace dans les périodes sans enfants ? Comment le parent permanent dans la maison se représente-t-il cet espace ? Continuer la lecture de « Chambre des enfants : active ou en veille, toujours en vie »

Résidence pleine : des enfants dans le tunnel de février

En France, la plupart des enfants vivent principalement avec leur mère après la séparation de leurs parents

Pour beaucoup, cet arrangement ne leur permet de vivre avec leur père qu’un week-end sur deux, en général celui des semaines paires. Le total de jours durant lesquels ces enfants et adolescents peuvent bénéficier des interactions avec leur père, en complément de celles avec leur mère, est donc très en dessous du minimum reconnu par les recherches pour garantir leur bienêtre physique, psychique et relationnel (voir notre post).

Cette réduction des interactions est encore pire quand le jeu des alternances entre semaines paires et impaires vient se croiser avec celui des semaines de vacances.

Cette année, pour la zone A, par exemple, le week-end de la première semaine de février est impair, donc les enfants sont avec leur mère. Le deuxième week-end est pair mais il est dans la première semaine de vacances, celle qui est à la mère les années paires… Continuer la lecture de « Résidence pleine : des enfants dans le tunnel de février »