Nouvelle recherche en France : la résidence alternée protège les liens d’attachement

Grâce à une personne qui suit notre blog et nous renvoie régulièrement de l’information, nous avons pris connaissance de la vidéo d’une intervention de Fabien Bacro, maître de conférences à l’UFR de Psychologie de l’Université de Nantes. Il enseigne la psychologie du développement.

Ce chercheur propose d’intéressants résultats sur la construction du lien d’attachement des jeunes enfants. Il se demande quelle est la place du père dans l’attachement et comment, en cas de rupture parentale, le mode de résidence influence ce lien.

Dans cette vidéo mise en ligne récemment, il présente l’histoire de la théorie de l’attachement. Dans les dix dernières minutes, il évoque une recherche en cours de publication qui évalue les effets du mode de résidence sur les liens d’attachement.

Nous avons contacté ce chercheur et il nous a donné des précisions sur son travail.

Continuer la lecture de « Nouvelle recherche en France : la résidence alternée protège les liens d’attachement »

Résidence alternée : état des lieux des recherches et des pratiques

Le devenir des enfants après séparation de leurs parents occupe l’actualité. Cette semaine encore un journal national publie une enquête sur la question : Comment grandir entre deux maisons ?

Ce journal constate, avec l’INSEE, que de plus en plus d’enfants vivent en résidence alternée. Ce constat est valable pour toutes les tranches d’âge, même pour les enfants de moins de 3 ans. Nous avons présenté cette enquête dans notre billet du 17 janvier 2019.

Partant de ce constat, ce journal transmet surtout des idées anciennes et peu fondées sur la résidence alternée. L’occasion pour nous de proposer un état des lieux des recherches et des pratiques.

Continuer la lecture de « Résidence alternée : état des lieux des recherches et des pratiques »

INSEE : La résidence alternée de plus en plus fréquente

Selon une récente enquête INSEE, la proportion d’enfants de moins de 18 ans en résidence alternée a doublé entre 2010 et 2016. Ils résident la moitié du temps chez chacun de leurs parents, le plus souvent une semaine sur deux.

C’est encourageant car cela montre que les parents séparés portent de plus en plus attention au partage des responsabilités de soin et d’éducation de leurs enfants.

Il demeure que beaucoup trop d’enfants restent privés d’un lien régulier, authentique et continu avec l’un de leurs parents. Des progrès restent donc à gagner !

La lecture des graphiques des résultats de l’enquête peut conduire à de nombreux contre-sens. Nous allons donc commenter ces graphiques.

Continuer la lecture de « INSEE : La résidence alternée de plus en plus fréquente »

Résidence alternée et équilibre dans la famille

Dans les familles, la place des mères et des pères dans l’éducation et le soin aux enfants évolue. En parallèle, la préservation de la vie sociale et professionnelle de la mère est un enjeu social important. En cas de rupture du couple, quelles modalités de résidence des enfants leur sont bénéfiques ?

Venez écouter ce que Livia Olah, professeure associée de sociologie à l’université de Stockholm en dira lors de son intervention à la Conférence Internationale sur la Résidence Alternée de Strasbourg, les 22 et 23 Novembre 2018, au Palais de l’Europe.

Aujourd’hui nous traçons les grandes lignes de son intervention.

Continuer la lecture de « Résidence alternée et équilibre dans la famille »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #4 le droit de visite et d’hébergement

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous prolongeons le billet de la semaine dernière à propos du « droit de visite et d’hébergement ». Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #4 le droit de visite et d’hébergement »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous proposons une expression qui définit le mode de vie de la majorité des enfants après séparation des parents : « droit de visite et d’hébergement ».

Dans ce premier billet, nous nous intéressons au dvh dit « classique ». Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique »

Quel est le coût social du droit de visite et d’hébergement dit « classique »

Comme l’indique l’avis du CESE voté octobre en 2017, « les séparations parentales concernent un nombre croissant de familles. Tous types d’union confondus, près de 350 000 couples, soit un sur trois, se séparent » chaque année. « Les foyers composés d’un parent qui ne vit plus en couple et qui partage, à titre principal, la résidence des enfants, ou de ménages seuls avec enfants, représentent 20% des familles. Cette situation, qui résultait autrefois le plus souvent du décès du.de la conjoint.e, est désormais très essentiellement liée à une séparation. »

Quel est le devenir des enfants dans ce contexte ? Quel en est le coût social ? Continuer la lecture de « Quel est le coût social du droit de visite et d’hébergement dit « classique » »

Résidence alternée ou garde pleine chez la mère : où est la norme ?

Nous poursuivons le billet de la semaine dernière à partir de l’éditorial de la revue Journal of Divorce & Remarriage. Ce numéro spécial regroupe les articles des 12 experts qui sont intervenus lors de la 3ème Conférence Internationale sur la Résidence Alternée, à Boston en mai 2017.

Dans la première partie de son éditorial, Linda Nielsen définit la résidence alternée comme un modalité qui permet à un enfant de rencontrer chaque parent au moins 35% de son temps. Elle note que c’est à partir des décisions des adultes que la vie des enfants sera organisée. Les parents, les avocats et avocates, les médiateurs et médiatrices et les juges devraient donc être informés des résultats des recherches sur les conséquences de la séparation sur les enfants.

La fin de l’éditorial aborde la question de la norme : est-ce la résidence de l’enfant chez les deux parents en alternance ou la femme est-elle naturellement celle qui doit s’occuper des enfants ? Continuer la lecture de « Résidence alternée ou garde pleine chez la mère : où est la norme ? »

Les conclusions de la conférence ICSP Boston 2017 publiées dans une revue scientifique internationale

La revue Journal of Divorce & Remarriage  publie un numéro spécial consacré aux récentes recherches sur la résidence alternée. Ce journal regroupe les articles des 12 experts qui sont intervenus lors de la 3ème Conférence Internationale sur la Résidence Alternée, à Boston en mai 2017.

Le CIRA/ICSP organisait cette conférence en partenariat avec L’Organisation Parentale Nationale des USA (NPO). Cette publication est une reconnaissance de la valeur scientifique de nos travaux. Cette publication représente aussi une belle avancée pour améliorer les conditions de vie des enfants dont les parents se sont séparés.

La question explorée par ce numéro spécial est : est-ce que les enfants ont avantage à vivre surtout avec un seul parent ou plutôt en résidence alternée, sans que l’un des parents soit non-résident ?

Linda Nielsen, Professeure de psychologie au département Education d’une université américaine, propose une intéressante préface, en libre accès. Elle fait d’abord le point sur la définition de la résidence alternée. Puis elle remet les adultes, parents ou professionnels, devant leurs responsabilités vis-à-vis des enfants. Continuer la lecture de « Les conclusions de la conférence ICSP Boston 2017 publiées dans une revue scientifique internationale »

Trois semaines sans rencontrer son père, sa mère : comment construire du lien dans ces conditions ?

Nous avons laissé passer trois semaines sans aucun billet de blog.

Trois semaines, cela correspond au temps que passent certains enfants de parents séparés sans rencontrer leur parent qui n’a pas la résidence principale. Ces « tunnels » se situent avant ou après les vacances scolaires.

Nous nous demandons comment ces enfants peuvent construire un lien avec ce parent non-résident lorsque leurs rencontres sont aussi espacées et aussi irrégulières. Continuer la lecture de « Trois semaines sans rencontrer son père, sa mère : comment construire du lien dans ces conditions ? »

Cour d’Appel de Rennes : l’audition d’un enfant de 9 ans conduit à maintenir la résidence alternée

Nous reprenons l’étude des décisions de Cour d’Appel déposées sur la site Légifrance. Notre objectif est de mettre à jour les motifs et les principes qui orientent les décisions des juges.

Nous avons déjà cité les Cours d’Appel de Chambéry et de Versailles. Les motifs des juges vont plutôt dans le sens des résultats des recherches que nous citons dans ce blog : la résidence alternée est, le plus souvent, le meilleur moyen pour préserver le bienêtre et le développement des enfants, quel que soit le niveau de conflit des parents ou leur manque de coopération.

La Cour d’Appel de Rennes, dans son ordonnance du 2 mai 2017, doit statuer sur le cas d’un enfant de 10 ans, alors que ses parents s’opposent sur la modalité de résidence. Continuer la lecture de « Cour d’Appel de Rennes : l’audition d’un enfant de 9 ans conduit à maintenir la résidence alternée »

Les bébés peuvent s’attacher à leurs deux parents

Est-ce que les deux parents jouent des rôles importants dans les premières années de la vie des enfants ? Est-ce que la mère n’est pas la seule personne qui compte à ce stade ?

Le droit de l’enfant à construire et maintenir des relations régulières avec chacun de ses deux parents, même après leur séparation est affirmé dans l’article 9 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Que dit la psychologie de la construction de ces liens ?

Ce sont des questions que nous traiterons lors de la conférence CIRA/ICSP de Strasbourg, les 22 et 23 Novembre 2018.

Nous présentons aujourd’hui les résultats des travaux de Michaël Lamb, psychologue reconnu mondialement pour son expertise.

Continuer la lecture de « Les bébés peuvent s’attacher à leurs deux parents »

Qu’est-ce qui compte pour la sécurité affective des adolescents ?

Nous continuons à nous intéresser au rôle de chacun des parents dans le bienêtre et le développement des enfants et adolescents. L’équipe de recherche de William Fabricius a conduit une étude auprès de 392 familles sur cette question.

Une première génération de recherches s’était intéressé au conflit parental comme seule explication du bienêtre des enfants.

Les recherches suivantes ont montré que les effets du conflit sont médiés, modifiés, par d’autres facteurs, comme l’attitude du père, par exemple.

De plus, de nombreuses études montrent que la notion même de conflit est mal définie, car les recherches anciennes confondent désaccord, dispute et violence.

La recherche de Fabricius et son équipe prend en compte les défauts des études précédentes et va au-delà. Continuer la lecture de « Qu’est-ce qui compte pour la sécurité affective des adolescents ? »

2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents

En ce début d’année, nous souhaitons une excellente année à tous les lecteurs et lectrices de notre blog. Vous êtes toujours plus nombreux et nombreuses à nous lire et à nous faire lire en transférant nos billets sur les réseaux sociaux. Continuons en 2018 !

L’année 2017 a été bien chargée, pour le blog comme pour l’actualité de la résidence alternée.

Faisons un petit florilège de 2017 et une incursion en 2018 !

Continuer la lecture de « 2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents »

Un projet de loi relatif à la résidence des enfants après divorce

Un groupe de député.es, avec Philippe Latombe comme premier signataire, vient de déposer une proposition de loi « relative au principe de garde alternée des enfants. »

L’exposé des motifs décrit bien la situation des enfants et des parents en cas de divorce ou de séparation. La volonté de moderniser les outils législatifs et les pratiques judiciaires correspond aux attentes de nombreux parents divorcés.

En revanche, la proposition de loi ne semble pas aussi claire que l’exposé des motifs.

Que dit cette proposition 307 ?

Pour rester dans notre format habituel, nous publierons notre analyse en deux billets.

Continuer la lecture de « Un projet de loi relatif à la résidence des enfants après divorce »