Cinq recommandations pour renforcer la proposition de loi 307

Nous poursuivons le point sur la proposition de loi 307 relative à la résidence des enfants dont les parents sont séparés.

Cette semaine nous formulons des recommandations pour renforcer cette proposition de loi.

Pour soutenir le débat autour de l’amélioration du projet de loi, nous publierons, prochainement, un point sur ce qui est connu sur le rôle du conflit des parents, sur les effets de l’âge des enfants et sur les récentes jurisprudences. Continuer la lecture de « Cinq recommandations pour renforcer la proposition de loi 307 »

Plus de 30 000 personnes ont lu notre article dans The Conversation

Pas de pause estivale pour les personnes intéressées par la coparentalité et le devenir des enfants après la séparation de leurs parents ! L’article publié dans The Conversation a franchi un nouveau plafond puisqu’il a été lu par près de 31 000 personnes ! Cette diffusion montre que ce texte correspond à une attente d’un très large public pour qui la résidence alternée est une question sociale et politique.

The conversation

A partir de cet article, ce billet propose un changement de la loi française actuelle. Continuer la lecture de « Plus de 30 000 personnes ont lu notre article dans The Conversation »

Recommandez et transférez notre billet publié sur Médiapart

Habituellement, nos billets présentant l’actualité de la Résidence Alternée sont publiés sur notre blog ouvert à tout public. L’audience de ce blog grandit et cette semaine nous publions notre billet dans Médiapart afin de recadrer l’avancée des travaux scientifiques sur la question dans une perspective plus politique. Nous invitons nos lecteurs à « recommander » ce billet directement sur le site de Médiapart de manière à ce qu’il remonte en une de ce journal.

Voici le résumé de l’article :

Près de 200 000 enfants par an concernés par le divorce de leurs parents : le cumul d’année en année crée un réel problème social. Les recherches montrent que privilégier la résidence chez la mère est néfaste à tous : mère, père, enfant. L’article sur la résidence alternée, publié dans le journal en ligne The Conversation, a été lu par plus 27 000 lecteurs depuis sa parution en janvier dernier. La résidence des enfants après divorce intéresse et appelle des politiques inventives !

Des solutions existent et nous proposons des idées concrètes pour changer la loi.

 

 

Un candidat Modem LREM soutient à la résidence alternée égalitaire

Nous avons continué à interpeller les candidats aux législatives à propos de la résidence des enfants après séparation de leurs parents. Le résultat, reçu hier mercredi, est très intéressant, d’où ce nouveau billet spécial du jeudi.

Le candidat Modem LREM s’engage à porter devant le parlement la question de la résidence alternée égalitaire des enfants comme première option proposée aux parents qui divorcent ou se séparent. Continuer la lecture de « Un candidat Modem LREM soutient à la résidence alternée égalitaire »

Résidence alternée : une question sociale qui demande une inventivité politique

Notre article sur la résidence alternée, dans le journal en ligne The Conversation, vient de franchir la barre des 26 000 lecteurs !  Repris par d’autres journaux, twitté et retwitté, il avait été lu par plus de 18 000 lecteurs en une semaine lors de sa parution en janvier dernier (voir notre billet du 1° février 2017).

The conversation

Sa diffusion régulière continue et touche des centaines de nouveaux lecteurs chaque mois. Cette diffusion que nous ne soupçonnions pas démontre, s’il en était besoin, que la question de la résidence des enfants après la séparation de leurs parents est bien une question sociale et politique actuelle.

Si vous ne l’avez pas lu, il est temps de cliquer ici !

Les rencontres et lectures que nous avons faites depuis, et notamment lors de la conférence NPO-ICSP de Boston (voir notre billet du 31 mai 2017), confirment ce que nous écrivions en janvier dernier et nous incitent à poursuivre la dynamique pour faire évoluer la loi française.

Voici comment nous pouvons résumer la question aujourd’hui. Continuer la lecture de « Résidence alternée : une question sociale qui demande une inventivité politique »

La candidate France Insoumise de notre circonscription intéressée par la résidence alternée

Une fois encore un billet exceptionnel du jeudi pour suivre l’actualité politique urgente, après celui que nous avions publié pour donner l’avis d’Emmanuel Macron (voir notre billet du 10 mai 2017).

Nous avons interpellé la candidate France Insoumise de notre circonscription pour lui dire notre colère face à la position de son parti vis-à-vis de la résidence alternée (voir notre billet du 24 mai 2017).

Sa réponse va dans le sens de nos propositions. Continuer la lecture de « La candidate France Insoumise de notre circonscription intéressée par la résidence alternée »

Sur la résidence alternée, Mélanchon vaut-il Hamon ?

Nous avions écrit au candidat Jean-Luc Mélanchon comme aux autres mais nous n’avons pas reçu de réponse (voir notre billet du 8 mars 2017). En revanche, il avait répondu à un collectif d’associations et sa réponse est maintenant en ligne sur le site de la France Insoumise. Nous la prenons donc comme une donnée qui vaut la peine d’être discutée dans ce blog.

La question posée par le collectif était de savoir si le candidat pouvait soutenir que « en cas de divorce, la résidence partagée équilibrée (RPE) soit décrétée de base dès lors que l’un des deux parents la demande, charge ensuite aux Juges de l’adapter au cas par cas le cas échéant. »

Cette question peut paraître plus radicale que celle que nous avions posée (voir notre billet du 8 mars 2017). Elle peut alors provoquer des réponses plus radicales aussi.

Continuer la lecture de « Sur la résidence alternée, Mélanchon vaut-il Hamon ? »

Trois propositions d’Emmanuel Macron sur la résidence alternée

Dans notre billet du 4 mai 2017, nous avons présenté l’appui d’Emmanuel Macron à la résidence alternée égalitaire comme première option proposée aux couples qui se séparent.

Ce billet a été lu, sur notre site, par près de 400 personnes dans les premières heures et par 900 personnes au total en près d’une semaine. Il a été transféré de nombreuses fois sur les réseaux sociaux.

Voici donc la suite de la réponse aux trois questions posées à chaque candidat à la présidentielle (voir notre billet du 8 mars 2017). Continuer la lecture de « Trois propositions d’Emmanuel Macron sur la résidence alternée »

Emmanuel Macron se positionne sur la résidence alternée

Dans notre billet du 19 avril 2017, nous avons regretté qu’Emmanuel Macron n’ait pas vraiment répondu à notre question à propos de la résidence alternée comme première option proposée aux couples qui se séparent.

Nous avions écrit à tous les candidat.e.s. Seul Hamon avait répondu pour dire son opposition ferme (voir notre billet du 5 avril 2017).

Hier au soir, nous avons reçu une réponse d’Emmanuel Macron à travers son équipe. Il répond aux trois questions que nous avions posées (voir notre billet du 8 mars 2017).

Dans ce court billet qui paraît exceptionnellement un jeudi, actualité oblige, nous ne publions que la réponse à la question que nous avons posée sur le site WhyboOk (voir notre billet du 12 avril 2017). Continuer la lecture de « Emmanuel Macron se positionne sur la résidence alternée »

Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse

Nous avons écrit aux cinq candidats dont les sondages montrent qu’ils peuvent devenir président de la République pour leur demander leur avis sur la résidence alternée (voir notre billet du 8 mars 2017). Nous leur avons posé trois questions précises qui permettraient de mettre la loi française au niveau de celle de la Belgique, voire de faire les améliorations auxquelles les belges réfléchissent (voir notre billet du 26 octobre 2016). Nous précisions que la résidence alternée commençait pour le CIRA/ICSP à 5 jours par quinzaine de manière à ce que les enfants puissent construire ou renforcer des relations avec leurs deux parents (voir notre billet du 16 novembre 2016). Nous étions donc dans le cadre minimum et modéré de ce que visent les personnes qui réfléchissent au devenir des enfants et à l’équilibre des parents après séparation (voir notre billet du 17 février 2016).

Pour le moment et malgré plusieurs relances, seul Benoît Hamon a répondu, hier soir. Continuer la lecture de « Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse »

Avoir la volonté politique d’améliorer le sort des enfants des couples séparés

Les responsables politiques, y compris l’actuelle ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, ne voient pas tous, loin de là, la nécessité de modifier la loi sur le mode de résidence des enfants de parents séparés. Ces personnes ont recours à quelques arguments, toujours les mêmes. Ces justifications, de plus en plus usées, leur permettent de conserver le statu quo quant aux rôles de chaque parent dans la famille (voir notre billet du 16 mars 2016).

sully-facadeCes justifications tiennent à l’âge des enfants et au respect des demandes des parents. Continuer la lecture de « Avoir la volonté politique d’améliorer le sort des enfants des couples séparés »

Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ?

Dans un article de Mediapart du 7 septembre, trois parlementaires européens, Guillaume Balas (S&D), Eva Joly (EELV) et Fabio De Masi (Die Linke) regrettent qu’au sein du parlement européen, qui est censé être le parlement des Européens, les discussions de fond n’aient plus lieu. Ils pensent que, pour faire face aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, les universitaires ne sont pas assez écoutés.

Inégalité de traitement des enfants entre les pays européens

parlementeuDe multiples crises existent qui touchent beaucoup de personnes. Celle dont nous parlons ici concerne les enfants dont les parents vivent séparés après divorce ou rupture. Continuer la lecture de « Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ? »

Aplanir les inégalités dans le couple pour favoriser la résidence alternée

Le dossier proposé ce mois d’avril par la revue Alternatives Économiques déclare que le mode de garde des enfants en France manque de gouvernance et de logique. On y parle des enfants que leurs parents font garder durant la journée mais la manière de décider de leur résidence en cas de divorce semble gouvernée de la même manière.

Euro_and_familyDans le billet de la semaine dernière, nous avons montré les inconvénients du mode de garde par la mère seule, pour les enfants et pour les mères. Les modes de garde collectifs seraient plus adaptés mais comme ils reposent sur les assistantes maternelles, on revient à la case départ. Il faudrait un mode de garde plus flexible, mieux adapté aux intérêts des jeunes enfants. Dans ce billet, nous parlons du congé parental qui est un deuxième axe pour améliorer la garde des jeunes enfants. Continuer la lecture de « Aplanir les inégalités dans le couple pour favoriser la résidence alternée »