Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ?

Dans un article de Mediapart du 7 septembre, trois parlementaires européens, Guillaume Balas (S&D), Eva Joly (EELV) et Fabio De Masi (Die Linke) regrettent qu’au sein du parlement européen, qui est censé être le parlement des Européens, les discussions de fond n’aient plus lieu. Ils pensent que, pour faire face aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, les universitaires ne sont pas assez écoutés.

Inégalité de traitement des enfants entre les pays européens

parlementeuDe multiples crises existent qui touchent beaucoup de personnes. Celle dont nous parlons ici concerne les enfants dont les parents vivent séparés après divorce ou rupture. Continuer la lecture de « Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ? »

Le CIRA rencontre les parlementaires du Conseil de l’Europe

Les membres du CIRA/ICSP sont venus à Strasbourg de Grèce, Belgique, Suisse, Allemagne, Ecosse et France pour rencontrer les parlementaires du conseil de l’Europe durant leur session d’été. Cette réunion est soutenue par la députée du Luxembourg, Françoise Hetto-Gaasch.
Les intervenants vont présenter le CIRA et rappeler les avantages de la résidence alternée égalitaire sur la santé physique et psychique des enfants et des adolescents. Ils souligneront encore que le conflit des parents, réel ou entretenu par un parent, ne peut conduire à pénaliser les enfants en les éloignant d’un parent.
Les lecteurs de ce blog connaissent bien tous ces résultats de recherche et nous ne les reprenons pas ici aujourd’hui.
Ce sur quoi nous voulons insister auprès des parlementaires sur deux faits :
1- Tous les résultats des études scientifiquement valides convergent pour montrer que la résidence alternée soutient le bienêtre des mineurs et que plus elle est égalitaire, plus l’effet est bénéfique.
2- Des inégalités existent dans l’accès au bienêtre physique et psychique pour les mineurs entre les pays d’Europe et à l’intérieur de chaque pays entre les conditions d’existence des mineurs vivant en foyer monoparental et de ceux vivant en résidence alternée.
Le débat portera sur les suites concrètes de la résolution 2015/2079 du Conseil de l’Europe.

Répondre à l’enquête européenne sur l’équilibre vie professionnelle-privée

En août 2015, la Commission Européenne a publié une feuille de route intitulée « un nouveau départ pour traiter les problèmes pour concilier vie professionnelle et vie privée rencontrés par les familles qui travaillent ». Cette initiative vise, entre autres, à aider les personnes ayant à leur charge des enfants à mieux concilier leurs responsabilités professionnelles et familiales, à permettre un partage plus équitable de ces dernières responsabilités entre hommes et femmes et à promouvoir l’égalité entre eux sur le marché du travail.

Actuellement, une enquête est ouverte à toutes et tous afin de recueillir des avis sur l’élaboration et la mise en œuvre, au niveau de l’UE, d’une série d’instruments destinés à favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Nous avons répondu à cette enquête et nous vous suggérons de faire de même en cliquant sur ce lien [aller à l’enquête]. Continuer la lecture de « Répondre à l’enquête européenne sur l’équilibre vie professionnelle-privée »

La résidence alternée, un facteur pour le bienêtre de l’enfant

La commission des questions sociales, de la santé et du développement durable de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a commenté le projet de résolution afin de l’amender (voir notre billet du 6 janvier 2016). Ces commentaires permettent de comprendre les avancées qui sont faites par les représentants élus des citoyens mais aussi les difficultés qui restent à surmonter.

La commission souligne un point important : la coparentalité et la résidence alternée représentent un droit pour les parents mais ce droit ne peut pas prendre le pas sur celui de l’enfant. En effet, « Tout enfant a le droit de ne pas être séparé de ses parents et d’entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents, sauf si cela est contraire à son intérêt supérieur. »

Une première difficulté est que cette protection de l’intérêt supérieur de l’enfant peut conduire à de nombreuses interprétations et à justifier des jugements divers. Continuer la lecture de « La résidence alternée, un facteur pour le bienêtre de l’enfant »