Rentrée scolaire : faire vivre la coparentalité

L’exercice conjoint de l’autorité parentale à la suite du divorce ou de la séparation ne va pas de soi et demande un engagement des deux parents et des personnes en charge de l’enfant de par leur profession.

En cette période de rentrée, il peut être utile de rappeler les principes de l’éducation nationale en ce qui concerne la coparentalité. Continuer la lecture de « Rentrée scolaire : faire vivre la coparentalité »

Comment renforcer la confiance en soi : s’entraîner pour aller mieux

Nous poursuivons la lecture du livre de Stéphane Clerget sur la confiance en soi des adolescents.

C’est un livre qui peut aider les parents à mieux comprendre les difficultés de leurs enfants et à les aider à les surmonter. C’est aussi un livre qui peut être utile aux adultes, très directement.

Nous n’en esquissons que quelques éléments et conseillons de le lire en entier. Continuer la lecture de « Comment renforcer la confiance en soi : s’entraîner pour aller mieux »

Comment renforcer la confiance en soi : un livre pour les ados et les autres

Pendant cette période de vacances, nous continuons notre voyage en dehors du strict domaine de l’actualité de la résidence alternée en présentant quelques textes rencontrés au hasard de l’été. Comme tout voyage, l’idée est de nous aider à penser la vie autrement, en allant découvrir d’autres manières de voir le monde.

Aujourd’hui, nous proposons un petit livre du Stéphane Clerget, pédopsychiatre bien connu dans les médias et les réseaux sociaux, intitulé « Comment renforcer ta confiance en toi ? » Ce livre , trouvé en furetant dans une médiathèque de Saint-Etienne, est destiné aux adolescents mais il devrait intéresser des adultes.

Le manque de confiance en soi touche de nombreux adolescents. Mais, comme les recherches le montrent, sont encore plus touchés que les autres, celles et ceux dont les parents ont eu un divorce compliqué, qui ne vivent pas en résidence alternée, et qui sont ainsi coupé.es de l’un de leurs deux parents (voir notre billet du 27 janvier 2016). Continuer la lecture de « Comment renforcer la confiance en soi : un livre pour les ados et les autres »

Théorie du lotissement : ce qui est bon pour l’autre est bon pour moi

Pendant cette période de vacances nous vous proposons de quitter le strict domaine de l’actualité de la résidence alternée pour vous présenter quelques textes qui peuvent nous aider à penser la vie autrement. Tout en restant proche de notre domaine !

Aujourd’hui nous proposons un livre de Loïck Roche, directeur de Grenoble École de Management, intitulé la Théorie du Lotissement.

Un livre passé par un collègue grenoblois. Continuer la lecture de « Théorie du lotissement : ce qui est bon pour l’autre est bon pour moi »

Même avant 2 ans, la résidence alternée est meilleure que la garde pleine

Une étude par l’équipe de W. Fabricius et récemment publiée dans une revue scientifique américaine montre que la résidence alternée est bénéfique aux enfants de parents séparés dès le plus jeune âge, avant 3 ans.

La question de l’âge à partir duquel les enfants peuvent tirer avantage, ou au moins ne pas être pénalisés, par le partage de la résidence entre leurs deux parents est une question importante qui n’avait pas reçu de réponse fondée sur des preuves scientifiques convaincantes. Dans le débat français, certains pédopsychiatres ont pétitionné pour une interdiction de cet arrangement avant 6 ans puis, sans justifier le changement, ces professionnels ont abaissé le seuil à 3 ans (voir notre billet du 2 novembre 2016). La recherche de Fabricius va permettre d’éclairer le débat grâce à des faits et à des données tirés d’un large échantillon de plus de 100 jeunes étudiants ayant vécu très jeune la séparation de leurs parents. Continuer la lecture de « Même avant 2 ans, la résidence alternée est meilleure que la garde pleine »

Témoignage : quand la justice freine la coparentalité

Nous terminons la publication du témoignage du père que nous avons appelé Enzo.

Cette personne et son expérience permettent de poser la question de la fabrique de la décision de justice en ce qui concerne la résidence des enfants, comment cette décision peut nourrir la volonté de conflit d’un parent et mettre en péril la situation financière d’un parent (voir nos billets des 1° et 8 décembre 2016).

Ce témoignage est long, nous l’avons traité en plusieurs semaines. Ce dernier billet aborde le fonctionnement de la justice familiale. Continuer la lecture de « Témoignage : quand la justice freine la coparentalité »

2017 : une année de choix politiques pour les enfants et les parents séparés

Souhaitons que 2017 soit une belle année pour les enfants et les parents, pour toutes les familles, classiques ou pas, séparées ou recomposées.

Durant l’année écoulée, près de cinquante billets ont été publiés sur ce blog. Un nombre de plus en plus important de lecteurs les ont suivis ou transférés sur les réseaux sociaux.

Soyez toutes et tous remerciés car c’est ainsi que nous participerons, peut-être, au changement des représentations à propos de la résidence des enfants des parents séparés en France.

Faisons un rapide bilan de 2016 et traçons des perspectives pour 2017. Continuer la lecture de « 2017 : une année de choix politiques pour les enfants et les parents séparés »

Bonnes fêtes de fin d’année

Unies, divorcées, séparées, recomposées, c’est le temps des familles, c’est le temps des enfants et petits-enfants.

Le blog reprendra en janvier 2017.

Profitons des fêtes.

Témoignage : les détails de l’arrangement peuvent nourrir le conflit

Nous poursuivons le témoignage d’un père, que nous avons appelé Enzo. Il a deux enfants qui avaient 3 et 6 ans au moment de la séparation, il y a 6 ans. Ces enfants vivent en résidence alternée sous un rythme 6-8 qui leur permet de vivre avec leurs deux parents. En revanche, le statut du père est celui de « visiteur », la résidence principale étant chez la mère. Ce père et son expérience permettent de poser la question de la fabrique de la décision de justice en ce qui concerne la résidence des enfants et comment cette décision peut nourrir la volonté de conflit d’un parent (voir notre billet du 1° décembre 2016).

Ce témoignage que nous avons reçu est long. Nous le traitons en plusieurs billets (voir notre billet du 7 décembre). Celui d’aujourd’hui aborde les questions du conflit parental et de la gestion financière. Continuer la lecture de « Témoignage : les détails de l’arrangement peuvent nourrir le conflit »

Témoignage : prendre garde aux détails de l’arrangement

Nous poursuivons la publication de témoignages qui montrent la diversité des pratiques de résidence alternée dans lesquelles les parents se débrouillent pour que leurs enfants puissent continuer à vivre avec chacun d’eux, malgré la séparation du couple.

Le premier témoignage, celui de Didier, père de deux jeunes enfants, montre comment la résidence alternée peut apaiser le conflit entre les parents (voir le billet du 16 novembre 2016). Le deuxième témoignage, celui d’Alexia, la mère de deux jeunes enfants également, montre comment la médiation, même en l’absence de conflit parental, peut faciliter la poursuite de la résidence alternée, notamment en permettant d’aborder les questions financières (voir le billet du 23 novembre 2016). Dans les deux cas, les enfants ont des résultats scolaires satisfaisants et sont en bonne santé. Dans les deux cas, contrairement à une idée reçue, les parents ne sont pas particulièrement aisés.

Aujourd’hui nous poursuivons avec le témoignage d’un père, que nous appellerons Enpere-deux-enfantszo.

Ce père de deux enfants est séparé de leur mère depuis près de 6 ans. Lors de la séparation, les enfants avaient 3 et 6 ans. Les parents sont petit artisan et travailleur indépendant. Continuer la lecture de « Témoignage : prendre garde aux détails de l’arrangement »

Témoignage : résidence alternée égalitaire adaptée après médiation

Nous poursuivons notre exploration de la mise en place de la résidence alternée par les couples d’aujourd’hui. La résidence alternée est l’objet de nombreuses fausses conceptions et nous essayons de faire la lumière sur les facteurs favorables au bienêtre des enfants dont les parents sont séparés.

Le premier témoignage publié, celui de Didier, a été lu et transféré par de très nombreuses personnes (voir notre billet du 16 novembre 2016). Nous sommes donc encouragés à poursuivre cette piste.

Cette semaine, mere-enfant-4nous présentons le témoignage d’une mère, que nous appellerons Alexia, qui a deux enfants qui vivent, depuis 3 ans, une alternance 2-3 plus un week-end sur deux. Le père et la mère n’étaient pas en conflit lors de la mise en place de cet arrangement et ils ne le sont toujours pas aujourd’hui ! Ils n’ont pas fait appel à la Justice mais ils ont organisé une médiation familiale. Les enfants ont aujourd’hui 5 et 8 ans. Continuer la lecture de « Témoignage : résidence alternée égalitaire adaptée après médiation »

Témoignage : une résidence alternée qui apaise le conflit parental

La résidence alternée est mal connue, source de nombreuses fausses conceptions et de débats mal fondés. Nous avons publié de nombreux résultats de recherche, souvent conduites à l’étranger. Pour mieux connaître la situation en France, nous allons tenter de publier des témoignages de parents vivant la résidence alternée. Nous essaierons de faire la lumière sur les facteurs favorables et sur les conditions pratiques de mise en place, dans le but de renforcer le bienêtre des enfants.

Voici un premier témoignage, celui d’un homme que nous appellerons Didier, le père d’une fillette de 4 ans et demi, dont les parents sont séparés depuis qu’elle a 2 ans. Continuer la lecture de « Témoignage : une résidence alternée qui apaise le conflit parental »

Avoir la volonté politique d’améliorer le sort des enfants des couples séparés

Les responsables politiques, y compris l’actuelle ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, ne voient pas tous, loin de là, la nécessité de modifier la loi sur le mode de résidence des enfants de parents séparés. Ces personnes ont recours à quelques arguments, toujours les mêmes. Ces justifications, de plus en plus usées, leur permettent de conserver le statu quo quant aux rôles de chaque parent dans la famille (voir notre billet du 16 mars 2016).

sully-facadeCes justifications tiennent à l’âge des enfants et au respect des demandes des parents. Continuer la lecture de « Avoir la volonté politique d’améliorer le sort des enfants des couples séparés »

Un week-end sur deux = 6 jours en 10 semaines

L’arrangement « un week-end sur deux plus la moitié des vacances » donne l’impression d’une répartition acceptable des moments où les enfants peuvent vivre avec chacun de leurs parents. Mais compter les jours de présence des enfants avec chacun des parents, fait apparaître une réalité très différente. De plus, la coupure des vacances de Toussaint en milieu de semaine, complique la situation des enfants dont les parents sont séparés. Voyons comment ces enfants ont pu rencontrer chacun de leurs parents ces derniers mois.

Selon les jugements, les enfants ont quitté le parent non-résident, la plupart du temps leur père, vers le 20 août et sont partis 2 semaines avec le parent résirythmedent, donc souvent leur mère. Ils sont rentrés un week-end impair (donc sans le père) puis sont restés avec leur mère pour la semaine de la rentrée des classes. Après ce premier tunnel, ils voient leur père un week-end après 3 semaines d’absence (voir notre billet du 7 septembre 2016). Continuer la lecture de « Un week-end sur deux = 6 jours en 10 semaines »

Nouvelle année scolaire : des tunnels de plus pour les enfants

Après la coupure du mois d’août, nous reprenons la parution hebdomadaire de notre blog. Merci pour les messages de soutien que vous nous avez envoyés.

franceDans ce blog, notre objectif premier est le maintien et l’amélioration du bienêtre de l’enfant dans les situations de divorce et de séparation. Soyons clairs, les choses commencent mal et s’annoncent difficiles sur le plan des alternances pour les enfants qui ne voient leur père, ou leur mère, que deux jours toutes les deux semaines. Et ils sont nombreux ! Continuer la lecture de « Nouvelle année scolaire : des tunnels de plus pour les enfants »

Le blog est en deuil

Le blog est en deuil.

P_choucas_1Notre beau-frère si proche est décédé cette semaine. C’était un magnifique passeur et dynamiseur de la culture pastorale. Comme bien des gens de l’Alpe il avait le goût de la rencontre, le sens d’apprendre des autres venus d’ailleurs. Il dépassait les préjugés pour faire se rencontrer les cultures et permettre à toutes et tous, quelle que soit sa langue ou sa culture, de vivre mieux sa vie d’ici.

Son conjoint reste seul. Ils ont traversé une bonne partie du siècle dernier dans une société qui les réprimaient à cause de leur orientation sexuelle. Ils ont connu heureusement les évolutions qui leur ont finalement permis de bénéficier du mariage pour tous.

Nous faisons le vœu que ce parcours puisse aider les acteurs des affaires familiales à prendre des décisions qui privilégient la vie des enfants, des hommes et des femmes d’aujourd’hui sans tenir compte des préjugés forgés par la politique, la culture et les religions.

Les mères ne sont pas destinées à garder seules leurs enfants, les pères ne peuvent pas se contenter d’un week-end sur deux, les enfants ne peuvent pas se débrouiller sans liens forts avec leurs deux parents, même s’ils vivent séparés. Les familles se composent et se recomposent, se font avec des parents de sexes différents ou non, mais les liens d’attachement sont les mêmes.

Être père, aujourd’hui : ça bouscule !

Nous poursuivons le billet de la semaine dernière à propos du Téléphone Sonne de France Inter avec comme invité Serge Hefez, psychiatre, psychanalyste et responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, à l’occasion de l’enquête « Être père aujourd’hui » conduite par l’UNAF.

Une auditricepapapoule, qui se moque gentiment de l’émission dans laquelle il n’y a pas de femmes pour parler de la maternité, témoigne que les mères sont toujours sollicitées comme responsables des enfants. Selon elle, la médecine, l’école, tout le monde s’adresse toujours d’abord à la mère lorsque l’enfant à un souci. Elle trouve que la mère est souvent rappelée à l’ordre, surtout quand elle débute dans son rôle de mère. C’est toujours sur la mère que cela retombe quand le bébé pleure dans le bus, quand il est en retard à la crèche, quand il y a un problème à l’école. Pour elle, le père est toujours félicité dès qu’il s’occupe un tant soit peu de ses enfants. Du coup, elle aimerait bien être père de temps en temps, pour bénéficier un peu de ces avantages. Continuer la lecture de « Être père, aujourd’hui : ça bouscule ! »

Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile !

A l’occasion de l’enquête « Etre père aujourd’hui » conduite par l’UNAF, France Inter a invité Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et Michel Fize, sociologue, à l’occasion du Téléphone Sonne. Le thème de l’émission était : « Les nouveaux pères, ou pères modernes sont de plus en plus sur un pied d’égalité avec la mère. Partage des tâches, de l’autorité et de l’affection. Nouvelle norme, ou mode ? »

chantierLes propos du journaliste, les réponses des invités, les témoignages et les réactions des auditeurs et des auditrices, montrent que la question de l’équilibre entre père et mère dans le couple est toujours un chantier. Et un chantier en plein mouvement !

Continuer la lecture de « Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile ! »

Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ?

La revue Sciences Humaines de ce mois de mai 2016 produit un intéressant dossier pour comprendre ce qu’on appelle l’aliénation parentale : des parents se séparent et se déchirent, un enfant est manipulé par l’un de ses parents et finit par rejeter l’autre parent. L’article de Marc Olano donne des exemples de cette manipulation qui conduit au rejet, que l’on appelle aliénation pour dire qu’il y a rupture de lien, que l’autre devient un étranger (un alien).

Selon le journaliste, l’aliénation parentale est un phénomène en augmentation pour deux raisons. D’abord, du fait que nos sociétés produisent des comportements narcissiques : priorité à l’image que l’on donne aux autres dans l’instant plutôt qu’aux relations authentiques dans la durée. Ensuite, l’équilibre des rôles entre les femmes et les hommes dans la famille a changé. Continuer la lecture de « Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ? »

Alternatives Economiques : qui doit garder les enfants ?

Le magazine Alternatives Economiques de ce mois d’avril s’intéresse au mode de garde des enfants : crèche, école, nounou ou famille ? L’article de Xavier Molénat montre qu’il y a tout intérêt à investir dans la petite enfance car cette politique est porteuse de bénéfices éducatifs, sociaux et aussi économiques.

La garde des enfants majoritairement dévolue aux mères

Le mode de garde des enfants est toujours une question préoccupante pour les parents mais elle l’est aussi pour les pouvoirs publics, en France comme en Europe et dans le reste du monde.

family-40370__180La tradition conduit à confier majoritairement cette garde aux mères mais cela les pénalise dans leur développement professionnel. En prenant de longs congés parentaux, elles sont écartées des postes à responsabilité et même du marché du travail pour celles qui sont le moins qualifiées. Elles dépendent alors largement des revenus sociaux et leur risque de pauvreté augmente. En cas de divorce, comme ces femmes conservent souvent la résidence des enfants, ces faibles revenus impactent le bienêtre des enfants, note Xavier Molénat. Continuer la lecture de « Alternatives Economiques : qui doit garder les enfants ? »