La Cour d’appel de Chambéry privilégie la coparentalité et la résidence alternée

La revue La semaine Juridique, publie un article de Guillaume Kessler, de l’université de Corse, intitulé « La systématisation judiciaire de la résidence alternée ». Il affirme que la tendance judiciaire va dans le sens d’une généralisation de la résidence alternée, de manière à renforcer la coparentalité. Dans ce sens, une récente décision de la Cour d’appel de Chambéry permet de sortir des critères subjectifs qui souvent président au choix du mode de résidence des enfants après séparation des parents.

Cette décision d’une Cour d’appel est importante en ce qui concerne les conséquences de la séparation des parents sur les enfants. En attendant une réforme de la loi, cette décision peut orienter vers des pratiques judiciaires plus favorables au bienêtre des enfants.

Que dit la décision de la Cour d’appel ? Continuer la lecture de « La Cour d’appel de Chambéry privilégie la coparentalité et la résidence alternée »

Plus de 30 000 personnes ont lu notre article dans The Conversation

Pas de pause estivale pour les personnes intéressées par la coparentalité et le devenir des enfants après la séparation de leurs parents ! L’article publié dans The Conversation a franchi un nouveau plafond puisqu’il a été lu par près de 31 000 personnes ! Cette diffusion montre que ce texte correspond à une attente d’un très large public pour qui la résidence alternée est une question sociale et politique.

The conversation

A partir de cet article, ce billet propose un changement de la loi française actuelle. Continuer la lecture de « Plus de 30 000 personnes ont lu notre article dans The Conversation »

Testosterone Rex : femmes et hommes égaux

Toujours un peu à côté du strict domaine de l’actualité de la résidence alternée nous présentons cette semaine le dernier livre de Cordelia Fine : « Testosterone Rex, myths of sex, science and society ».

Cordelia Fine est professeure de psychologie à l’université de Melbourne. Elle se revendique féministe et évoque sa vie de famille pour expliquer, avec humour, ce que cela implique parfois dans son quotidien.

Son livre analyse et critique les recherches et les écrits qui traitent de la différence entre les hommes et les femmes, notamment à travers le rôle de la testostérone. Ce livre, recommandé par La Recherche, une revue de valorisation scientifique grand public, est très rigoureux, donc sérieux, mais l’auteure ne se prend pas au sérieux, donc la lecture est, à la fois, instructive et plaisante. Nous restons dans notre ligne estivale ! Continuer la lecture de « Testosterone Rex : femmes et hommes égaux »

Comment renforcer la confiance en soi : un livre pour les ados et les autres

Pendant cette période de vacances, nous continuons notre voyage en dehors du strict domaine de l’actualité de la résidence alternée en présentant quelques textes rencontrés au hasard de l’été. Comme tout voyage, l’idée est de nous aider à penser la vie autrement, en allant découvrir d’autres manières de voir le monde.

Aujourd’hui, nous proposons un petit livre du Stéphane Clerget, pédopsychiatre bien connu dans les médias et les réseaux sociaux, intitulé « Comment renforcer ta confiance en toi ? » Ce livre , trouvé en furetant dans une médiathèque de Saint-Etienne, est destiné aux adolescents mais il devrait intéresser des adultes.

Le manque de confiance en soi touche de nombreux adolescents. Mais, comme les recherches le montrent, sont encore plus touchés que les autres, celles et ceux dont les parents ont eu un divorce compliqué, qui ne vivent pas en résidence alternée, et qui sont ainsi coupé.es de l’un de leurs deux parents (voir notre billet du 27 janvier 2016). Continuer la lecture de « Comment renforcer la confiance en soi : un livre pour les ados et les autres »

Théorie du lotissement : ce qui est bon pour l’autre est bon pour moi

Pendant cette période de vacances nous vous proposons de quitter le strict domaine de l’actualité de la résidence alternée pour vous présenter quelques textes qui peuvent nous aider à penser la vie autrement. Tout en restant proche de notre domaine !

Aujourd’hui nous proposons un livre de Loïck Roche, directeur de Grenoble École de Management, intitulé la Théorie du Lotissement.

Un livre passé par un collègue grenoblois. Continuer la lecture de « Théorie du lotissement : ce qui est bon pour l’autre est bon pour moi »

Recommandez et transférez notre billet publié sur Médiapart

Habituellement, nos billets présentant l’actualité de la Résidence Alternée sont publiés sur notre blog ouvert à tout public. L’audience de ce blog grandit et cette semaine nous publions notre billet dans Médiapart afin de recadrer l’avancée des travaux scientifiques sur la question dans une perspective plus politique. Nous invitons nos lecteurs à « recommander » ce billet directement sur le site de Médiapart de manière à ce qu’il remonte en une de ce journal.

Voici le résumé de l’article :

Près de 200 000 enfants par an concernés par le divorce de leurs parents : le cumul d’année en année crée un réel problème social. Les recherches montrent que privilégier la résidence chez la mère est néfaste à tous : mère, père, enfant. L’article sur la résidence alternée, publié dans le journal en ligne The Conversation, a été lu par plus 27 000 lecteurs depuis sa parution en janvier dernier. La résidence des enfants après divorce intéresse et appelle des politiques inventives !

Des solutions existent et nous proposons des idées concrètes pour changer la loi.

 

 

Deux approches de psychologues sur la résidence alternée

La revue Cercle Psy, dans numéro du mois de mars 2017, propose un bref article « La Garde alternée : Pour ou contre ? »

Nous allons excuser le journaliste, Marc Olano, de faire comme s’il ignorait que la « garde » des enfants avait été remplacée par leur « résidence » depuis la loi de 2002. Quinze ans déjà…

Le changement de point de vue de la loi est, heureusement, passé dans le contenu de l’article qui interroge l’intérêt de l’enfant après séparation des parents.

Assez basiquement, le journaliste a interrogé deux psychologues dont il oppose les points de vue, Maurice Berger et Chantal Clot-Grangeat.

Que nous montre cet article ? Continuer la lecture de « Deux approches de psychologues sur la résidence alternée »

200 000 enfants par an dans les couples séparés

Notre article dans le journal en ligne The Conversation a rencontré un intérêt que nous n’avions pas soupçonné. Repris par d’autres journaux, twitté et retwitté, il a été lu par plus  de 18 600 lecteurs en une semaine. Cela démontre, s’il en était besoin, que la question de la résidence des enfants après la séparation de leurs parents est bien une question sociale et politique actuelle.

Les commentaires sur l’article nous permettent d’en préciser certains éléments. Le commentaire d’un psychologue expert, en effet, illustre l’une des idées bien ancrées qui sont évoquées en tête de l’article et qui bloquent la réflexion en France à propos de la résidence des enfants après séparation de leurs parents. Un des blocages découle de la prétention de certains spécialistes, comme ce psychologue renommé, à savoir comment les choses se passent dans la « vraie vie » et de leur rejet dans « l’ineptie », pour reprendre ses propres termes, de toute autre approche que la leur, notamment par les statistiques. Continuer la lecture de « 200 000 enfants par an dans les couples séparés »

Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ?

Dans un article de Mediapart du 7 septembre, trois parlementaires européens, Guillaume Balas (S&D), Eva Joly (EELV) et Fabio De Masi (Die Linke) regrettent qu’au sein du parlement européen, qui est censé être le parlement des Européens, les discussions de fond n’aient plus lieu. Ils pensent que, pour faire face aux crises multiples auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui, les universitaires ne sont pas assez écoutés.

Inégalité de traitement des enfants entre les pays européens

parlementeuDe multiples crises existent qui touchent beaucoup de personnes. Celle dont nous parlons ici concerne les enfants dont les parents vivent séparés après divorce ou rupture. Continuer la lecture de « Les enfants du divorce sont-ils égaux à travers l’Europe ? »

Réduire le temps de travail pour plus d’égalité femmes-hommes

Le quotidien en ligne Médiapart diffuse un rapport inédit de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), d’autres journaux reprennent cette information. Ce rapport concerne l’emploi et la réduction du temps de travail. Si elle est bien menée, disent ces inspecteurs, la réduction du temps de travail peut améliorer l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour notre part, nous stemps travailommes persuadés que la résidence alternée progressera avec celle de l’égalité au travail entre les pères et les mères. C’est ce que nous avons expliqué à la suite de l’article de la revue Alternatives Économiques à propos de la Suède, dans notre billet du 20 avril 2016. Les propositions des inspecteurs de l’IGAS qui ont rédigé ce rapport vont dans ce sens. Continuer la lecture de « Réduire le temps de travail pour plus d’égalité femmes-hommes »

Être père, aujourd’hui : ça bouscule !

Nous poursuivons le billet de la semaine dernière à propos du Téléphone Sonne de France Inter avec comme invité Serge Hefez, psychiatre, psychanalyste et responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, à l’occasion de l’enquête « Être père aujourd’hui » conduite par l’UNAF.

Une auditricepapapoule, qui se moque gentiment de l’émission dans laquelle il n’y a pas de femmes pour parler de la maternité, témoigne que les mères sont toujours sollicitées comme responsables des enfants. Selon elle, la médecine, l’école, tout le monde s’adresse toujours d’abord à la mère lorsque l’enfant à un souci. Elle trouve que la mère est souvent rappelée à l’ordre, surtout quand elle débute dans son rôle de mère. C’est toujours sur la mère que cela retombe quand le bébé pleure dans le bus, quand il est en retard à la crèche, quand il y a un problème à l’école. Pour elle, le père est toujours félicité dès qu’il s’occupe un tant soit peu de ses enfants. Du coup, elle aimerait bien être père de temps en temps, pour bénéficier un peu de ces avantages. Continuer la lecture de « Être père, aujourd’hui : ça bouscule ! »

Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile !

A l’occasion de l’enquête « Etre père aujourd’hui » conduite par l’UNAF, France Inter a invité Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, responsable de l’unité de thérapie familiale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, et Michel Fize, sociologue, à l’occasion du Téléphone Sonne. Le thème de l’émission était : « Les nouveaux pères, ou pères modernes sont de plus en plus sur un pied d’égalité avec la mère. Partage des tâches, de l’autorité et de l’affection. Nouvelle norme, ou mode ? »

chantierLes propos du journaliste, les réponses des invités, les témoignages et les réactions des auditeurs et des auditrices, montrent que la question de l’équilibre entre père et mère dans le couple est toujours un chantier. Et un chantier en plein mouvement !

Continuer la lecture de « Être père, être mère : c’est toujours un chantier mobile ! »

Un juge pour défendre les enfants dans les séparations ?

Dans son numéro du 24 mai dernier, le journal Le Monde publie un entretien avec François de Singly. Le sociologue se prononce sur la récente réforme du divorce, qui a été adoptée en première lecture à l’intérieur du projet de loi « Justice du XXI° siècle ». Selon lui la forme de cette réforme est scandaleuse et elle ne protège pas assez les enfants. Nombreux sont les opposants à cette réforme qui s’inquiètent aussi du manque de protection des enfants.

La loi prévoit que les couples qui se mettent d’accord pour divorcer n’auront plus besoin de passer devant un juge. Un notaire suffira à casser le contrat de mariage. Pour le sociologue, il s’agit d’une avancée vers un mariage contractuel entre deux personnes qui sont responsables de leurs actes. Sauf à considérer le mariage comme une institution immuable, il est clair que des adultes consentants n’ont pas besoin de la justice pour décider de leur séparation. Continuer la lecture de « Un juge pour défendre les enfants dans les séparations ? »

Aliénation parentale : situation délicate pour les professionnels de la famille

Nous continuons le billet de la semaine dernière. Pour les psychiatres et psychologues cités dans l’article de Sciences Humaines du mois de mai 2016, le parent qui manipule son enfant pour l’aliéner de l’autre parent a souvent une personnalité fragile. Sa campagne de dénigrement de l’ex-conjoint et sa volonté de garder exclusivement les enfants serait une lutte contre sa propre dépression.

lonely_MPour ces parents aliénants, expliquent ces spécialistes, l’enfant est un prolongement de soi, c’est leur signe de réussite sociale. Ces personnes vivent dans un chaos émotionnel construit sur la haine et la jalousie. Elles passent toute leur énergie à envenimer les relations et à créer des situations de blocage. Continuer la lecture de « Aliénation parentale : situation délicate pour les professionnels de la famille »

Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ?

La revue Sciences Humaines de ce mois de mai 2016 produit un intéressant dossier pour comprendre ce qu’on appelle l’aliénation parentale : des parents se séparent et se déchirent, un enfant est manipulé par l’un de ses parents et finit par rejeter l’autre parent. L’article de Marc Olano donne des exemples de cette manipulation qui conduit au rejet, que l’on appelle aliénation pour dire qu’il y a rupture de lien, que l’autre devient un étranger (un alien).

Selon le journaliste, l’aliénation parentale est un phénomène en augmentation pour deux raisons. D’abord, du fait que nos sociétés produisent des comportements narcissiques : priorité à l’image que l’on donne aux autres dans l’instant plutôt qu’aux relations authentiques dans la durée. Ensuite, l’équilibre des rôles entre les femmes et les hommes dans la famille a changé. Continuer la lecture de « Parent manipulateur : que vit l’enfant dans la rupture du lien ? »