Il ne manque que 44 soutiens à notre question sur WhyboOk !!

Aucun des programmes des deux candidats qualifiés n’est précis sur la question de la coparentalité et de l’égalité femme-homme après séparation ou divorce. Aucun n’est clair ni sur le devenir des enfants après que les parents se sont quittés ni sur la manière d’assurer leur bienêtre dans cette situation qui les oblige à être séparés de leurs parents.

Pour leur demander des précisions, nous pouvons les interroger grâce au site WhyboOk. Le 1er site internet indépendant permettant aux citoyens, « les moOtons « , de poser des questions aux décideurs politiques et économiques, « les Grands Décideurs », sur leurs actions, décisions et engagements. Continuer la lecture de « Il ne manque que 44 soutiens à notre question sur WhyboOk !! »

Emmanuel Macron nous répond, mais pas sur la résidence alternée…

En février, nous avons écrit aux cinq candidats dont les sondages montrent qu’ils peuvent devenir président de la République pour leur demander leur avis sur la résidence alternée. Après la réponse très décevante de Benoît Hamon (voir notre billet du 5 avril 2017), nous avons reçu un mel de l’équipe d’Emmanuel Macron. Continuer la lecture de « Emmanuel Macron nous répond, mais pas sur la résidence alternée… »

Demandons à tous les candidats leur position sur la résidence alternée

En février, nous avons écrit aux cinq candidats dont les sondages montrent qu’ils peuvent devenir président de la République pour leur demander leur avis sur la résidence alternée. Seul Benoît Hamon a répondu (voir notre billet du 5 avril 2017).

Aujourd’hui nous pouvons faire mieux en interrogeant les 11 candidats grâce au site WhyboOk. Le 1er site internet indépendant permettant aux citoyens, « les moOtons « , de poser des questions aux décideurs politiques et économiques, « les Grands Décideurs », sur leurs actions, décisions et engagements.

Nous posons aux candidats une question très simple :

Pensez-vous que la résidence alternée pourrait être proposée comme première option aux couples qui divorcent, comme en Belgique ?

Mais pour que la question arrive aux « grands décideurs » comme les appellent les créateurs de WhyboOk, il nous faut rassembler un « troOpeau » de 100 « MoOtons », c’est-à-dire de 100 internautes qui viennent mootoner notre question.

Nous en sommes à 41/100, ce soir, ce qui n’est pas mal mais insuffisant.

Ne craignez pas l’humour de WhyboOk et venez donc moOtonner la question en cliquant ici

Attention, si vous répondez depuis votre smartphone, ne vous connectez pas à WhyboOk depuis votre compte Facebook mais créez un compte WhyboOk, sans cela votre soutien ne sera pas compté. Depuis un ordinateur, il n’y a pas de difficultés.

Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse

Nous avons écrit aux cinq candidats dont les sondages montrent qu’ils peuvent devenir président de la République pour leur demander leur avis sur la résidence alternée (voir notre billet du 8 mars 2017). Nous leur avons posé trois questions précises qui permettraient de mettre la loi française au niveau de celle de la Belgique, voire de faire les améliorations auxquelles les belges réfléchissent (voir notre billet du 26 octobre 2016). Nous précisions que la résidence alternée commençait pour le CIRA/ICSP à 5 jours par quinzaine de manière à ce que les enfants puissent construire ou renforcer des relations avec leurs deux parents (voir notre billet du 16 novembre 2016). Nous étions donc dans le cadre minimum et modéré de ce que visent les personnes qui réfléchissent au devenir des enfants et à l’équilibre des parents après séparation (voir notre billet du 17 février 2016).

Pour le moment et malgré plusieurs relances, seul Benoît Hamon a répondu, hier soir. Continuer la lecture de « Selon Hamon, la résidence alternée est potentiellement très dangereuse »