Renforcer l’égalité dans les responsabilités familiales dès la naissance

Les modes de vies familiaux changent petit à petit mais de grandes disparités persistent entre les genres. Des freins existent dans les représentations et dans l’organisation de la société.

Nous aborderons plusieurs fois ces questions lors de la 4ème Conférence Internationale sur la Résidence Alternée à Strasbourg, les 22 et 23 novembre prochain. Attention à la date limite des inscriptions !

Nous les aborderons avec les sociologues dont nous avons déjà parlé ici.

Nous les aborderons aussi à travers la table ronde des pays nordiques. Le développement de l’égalité entre les hommes et les femmes et la question de la résidence des enfants après divorce seront expliqués avec des spécialistes du Danemark, de Suède, d’Islande et de Norvège. Le changement de loi au Danemark sera un des points du débat.

Une enquête de l’INSEE et un numéro spécial de la revue Alternatives Economiques sont consacrés à ces questions. Continuer la lecture de « Renforcer l’égalité dans les responsabilités familiales dès la naissance »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #6 actes usuels

Dernier billet de notre série estivale des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Aujourd’hui, nous explorons l’expression « actes usuels. » Notre guide sera le livre de nos collègues du Centre de Droit Privé Fondamental de Strasbourg, dont l’université parraine la conférence CIRA/ICSP 2018.

Si ce n’est déjà fait, pensez à vous inscrire à cette conférence en suivant le lien ici. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #6 actes usuels »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #5 condamner

Cet été nous proposons une série des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents. Nous sommes allés voir du côté de « famille monoparentale ». Nous avons aussi exploré « droit de visite et d’hébergement ».

Cette semaine nous proposons de visiter le mot « condamné » que les parents trouvent souvent écrit sur la décision de justice quand ils se sont séparés et qu’ils ont fait appel au juge des affaires familiales.

Nous avons signalé la semaine dernière comment pouvait paraître humiliant, pour un parent, souvent le père, de passer du statut de parent à celui de simple bénéficiaire d’un « droit de visite et d’hébergement » de ses propres enfants.

Le même genre d’humiliation peut être ressentie lorsque ce même parent se voit « condamné » à verser une contribution à l’entretien et à l’éducation de ces mêmes enfants. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #5 condamner »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #4 le droit de visite et d’hébergement

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous prolongeons le billet de la semaine dernière à propos du « droit de visite et d’hébergement ». Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #4 le droit de visite et d’hébergement »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous proposons une expression qui définit le mode de vie de la majorité des enfants après séparation des parents : « droit de visite et d’hébergement ».

Dans ce premier billet, nous nous intéressons au dvh dit « classique ». Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #3 le droit de visite et d’hébergement classique »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #2 parent solo

Nous poursuivons notre série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents.

Cette semaine nous insistons sur : « famille monoparentale » en pointant l’évolution de cette catégorie. Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #2 parent solo »

Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #1 familles monoparentales

Nous proposons une série estivale à propos des mots qui servent à parler des conditions de vie des enfants après séparation de leurs parents. Les mots ne sont jamais ni neufs ni neutres. Souvent tirés du passé, ils encadrent la manière de penser le présent et l’avenir.

A propos des conséquences de la séparation parentale sur la vie des enfants, beaucoup de mots anciens freinent l’émergence des idées neuves adaptées à notre temps. Nous allons en décortiquer quelques-uns.

Cette semaine nous proposons : « famille monoparentale » Continuer la lecture de « Ces mots anciens qui freinent les idées neuves : #1 familles monoparentales »

Tarifs réduits à la conférence CIRA Strasbourg 2018

Inscrivez-vous pour la quatrième conférence sur la résidence alternée qui se tiendra à Strasbourg, les 22 et 23 novembre 2018, au Palais de l’Europe.

Le thème de cette conférence est : Résidence alternée, justice sociale et droits de l’enfant.

Le programme de la Conférence offre la possibilité d’entendre les principaux experts internationaux sur les droits de l’enfant, la justice et le droit, la sociologie, la psychologie et la santé publique.

La traduction simultanée français-anglais sera assurée .

Les inscriptions à tarif réduit sont ouvertes jusqu’au 31 juillet seulement.

 

Pour supprimer les tunnels de 3 semaines, éviter un week-end sur deux strict

Nous avons reçu plusieurs réactions à notre dernier billet à propos des tunnels de 3 semaines dans lesquels sont régulièrement plongés les enfants, sans voir leur parent non-résident, souvent le père. Les solutions pour les supprimer semblent très difficiles à trouver.

Rappelons que l’arrangement dit « classique » qui fait que l’enfant rencontre le parent non-résident un week-end sur deux est, dans la réalité de la vie de l’enfant, une alternance 12 jours – 2 jours. Selon la manière dont est rédigé l’accord entre les parents et la décision du juge, cette alternance, en se combinant avec les vacances scolaires, peut créer des périodes de 3 semaines sans aucune rencontre avec le parent qui a le droit de visite et d’hébergement.

Que faire dans ce cas pour les éviter ? Les solutions qui apparaissent, en lisant les retours qui nous ont été faits, ne sont jamais totalement satisfaisantes. Continuer la lecture de « Pour supprimer les tunnels de 3 semaines, éviter un week-end sur deux strict »

Trois semaines sans rencontrer son père, sa mère : comment construire du lien dans ces conditions ?

Nous avons laissé passer trois semaines sans aucun billet de blog.

Trois semaines, cela correspond au temps que passent certains enfants de parents séparés sans rencontrer leur parent qui n’a pas la résidence principale. Ces « tunnels » se situent avant ou après les vacances scolaires.

Nous nous demandons comment ces enfants peuvent construire un lien avec ce parent non-résident lorsque leurs rencontres sont aussi espacées et aussi irrégulières. Continuer la lecture de « Trois semaines sans rencontrer son père, sa mère : comment construire du lien dans ces conditions ? »

Le congé paternité très apprécié par les pères au Danemark

Le congé paternité existe dans de nombreux pays de manière plus ou moins étendue. Deux objectifs sont visés. On cherche à donner à l’enfant une expérience de vie quotidienne avec son père de manière à renforcer les liens d’attachement qui ont pu être créés à la naissance, voire même avant. On cherche aussi une plus grande égalité dans la répartition des charges d’éducation des enfants entre le père et la mère.

Pour savoir comment fonctionne ce congé paternité, l’association des pères danois (Danish Fathers Association) a mené une enquête auprès de près de 2 000 pères ayant un enfant de moins de 10 ans. L’enquête est conduite en partenariat avec l’université de Harvard.

Les résultats ont été publiés et présentés au parlement danois.

La moitié des pères a pris un congé de moins d’un mois, voire de deux semaines. L’autre moitié des répondants a pris un congé de plus d’un mois, souvent jusqu’à trois mois voire six mois. La grande majorité (plus de 70%) souhaite un allongement de la durée du congé. Que disent-ils de ce fonctionnement ? Continuer la lecture de « Le congé paternité très apprécié par les pères au Danemark »

Des plans de coparentalité dans l’intérêt de l’enfant

La préparation de la conférence internationale ICSP de Strasbourg nous occupe très largement. Les contacts avec les possibles conférenciers et conférencières sont intéressants et prennent une belle part de notre temps.

Cette semaine, nous vous invitons à vous documenter à propos des plans parentaux. Voici juste quelques idées pour vous lancer. Il y a de fortes chances pour que nous en reparlions à Strasbourg ! Continuer la lecture de « Des plans de coparentalité dans l’intérêt de l’enfant »

2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents

En ce début d’année, nous souhaitons une excellente année à tous les lecteurs et lectrices de notre blog. Vous êtes toujours plus nombreux et nombreuses à nous lire et à nous faire lire en transférant nos billets sur les réseaux sociaux. Continuons en 2018 !

L’année 2017 a été bien chargée, pour le blog comme pour l’actualité de la résidence alternée.

Faisons un petit florilège de 2017 et une incursion en 2018 !

Continuer la lecture de « 2018 : améliorer le droit de l’enfant à garder des liens avec ses deux parents »

Résidence de l’enfant après séparation : combien de transitions ?

Le vote de la PPL 307 à l’Assemblée Nationale jeudi dernier a donné lieu à des échanges passionnés et clivants, au parlement et dans les médias.

Il a beaucoup été question des transitions.  Selon certains, ces transitions rendraient impossible la résidence alternée du fait des conflits entre les parents ou des violences conjugales. Selon d’autres, elles sont trop nombreuses en résidence alternée et ne peuvent convenir aux jeunes enfants.

Il a été oublié que, quelle que soit la modalité de résidence, il y a des alternances entre deux domiciles. Donc, des transitions. Ce n’est pas la résidence alternée qui génère des transitions supplémentaires mais la séparation des parents.

Nous proposons de reprendre la question dans le sens de ce que vivent les enfants dont les parents sont séparés. La résidence des enfants est toujours un chantier qui s’invente au fur et à mesure de son avancée.

Continuer la lecture de « Résidence de l’enfant après séparation : combien de transitions ? »

Rentrée scolaire : faire vivre la coparentalité

L’exercice conjoint de l’autorité parentale à la suite du divorce ou de la séparation ne va pas de soi et demande un engagement des deux parents et des personnes en charge de l’enfant de par leur profession.

En cette période de rentrée, il peut être utile de rappeler les principes de l’éducation nationale en ce qui concerne la coparentalité. Continuer la lecture de « Rentrée scolaire : faire vivre la coparentalité »